LE FESTIVAL ECIJEMM


Pour une première, une idée de rassembler des jeunes de notre ville, nous a amené à organiser un festival de la jeunesse le 19 décembre 2020. L’objectif était de sensibiliser et mobiliser les jeunes Morondaviens à promouvoir un esprit d’entraide sur la prise de conscience de leur destiné devant les conduire à participer à toutes discussion et prises de décisions dans tous les problèmes les concernant pour un monde de paix, de solidarité et de transformation sociale. 

La préparation du festival nous a donné du fil à retordre, mais cela nous à pas empêcher de continuer. Plusieurs institutions officielles et privées ont été contactées pour l’organisation. Beaucoup d’association nous a donné main-forte pour l’aboutissement de la manifestation.
Un carnaval bien vivant avec les déguisements en couleurs bien variés qui a commencé au bureau de l’ONG ALEFA Menabe, et a réuni plus de centaines des jeunes (étudiants et professionnels) ainsi que d’autres invités et s’est terminé à la maison des jeunes où les autorités et les invités ont accueilli les participants. 

Le modérateur de la manifestation a estimé qu’il était temps que cette jeunesse puisse se prendre en charge, qu’elle puisse s’approprier le développement du pays.
Cette participation donnera l'occasion au Jeunes de Morondava d'échanger leur culture avec d'autres jeunes, de renforcer la solidarité et de promouvoir la paix. 

Avant la clôture de la journée une agrémentation a été organisée pour permettre aux jeunes de bien célébrer cette journée enrichissante par des interventions et des animations culturelles. Tout cela est une vision de sensibiliser et mobiliser la population en général et surtout la jeunesse par les activités culturelles, sur les différents enjeux majeures auxquels la planète fait face, est aussi avoir un cadre pour permettre aux jeunes de dialoguer et échanger sur les différentes matières liées à sa destiné. 

Les échanges durant le cocktail ont permis les rencontres entre jeunes des différentes associations à prendre conscience de l’importance du dialogue et la compréhension mutuelle.
Cette première expérience était promettant pour nos jeunes participants du projet ECIJEMM à l’ONG ALEFA Menabe. Ils se sont engager à poursuivre leur combat de lutter contre la dépravation de mœurs, la délinquance, et les valeurs immorales pour aspirer à une société évolutive dans une conscience responsable.


















0 Commentaires

Les plus récents